nike streetwear

Sean Wotherspoon est un designer passionné plus connu pour avoir créé la fameuse Nike Air Max 1/97, l’une des baskets les plus populaires de 2018. Célèbre pour sa créativité et son esprit avant-gardiste, il a très vite séduit d’autres grandes marques telles qu’Asics et Adidas. Le designer a su démocratiser un style déstructuré devenu aujourd’hui très tendance. Découvrez le parcours de cet artiste et comment il a pu imposer sa patte créative sur le marché du streetwear.

Un designer qui a révolutionné le style streetwear

Le père de la Air Max 1/97 est aujourd’hui l’un des plus célèbres sneakerheads de la planète. Sa première création estampillée du Swoosh est toujours très prisée, mais elle n’existerait pas sans tout le travail que le designer a accompli avant d’avoir la chance de collaborer avec Nike. Un des fondateurs de Round Two, un magasin de sneakers vintage, Sean Wotherspoon n’avait que 23 ans lorsqu’il s’est lancé dans le métier. Il s’est très vite imposé et il a connu un succès spectaculaire en quelques années seulement. Round Two compte actuellement sept boutiques aux États-Unis. Wotherspoon et son partenaire commercial Chris Russow ont développé leur propre émission autobiographique sur YouTube en 2015 pour présenter et porter les rares baskets qu’ils ont collectionnées. Il est aujourd’hui l’un des plus grands collectionneurs de baskets au monde.

Ayant grandi à Ashburn, en Virginie, Wotherspoon était à une heure de Washington DC., et à deux heures de Baltimore et de Richmond. Selon Fracher, un de ses partenaires, l’idée du Round Two est venue en partie d’un magasin vintage à Richmond appelé Rumors Boutique. L’idée était de lancer une version masculine de ce que Rumors faisait avec le vintage féminin. Les baskets sont arrivées plus tard. Wotherspoon et ses partenaires ont pu afficher des prix plus avantageux par rapport à leurs concurrents grâce à la vente au comptant. Les affaires ont ainsi rapidement décollé.

L’entrepreneur et désormais artiste américain était un Nikehead dès le départ. Malgré son jeune âge, son goût pour les modèles classiques va bien au-delà de ceux qu’il aurait portés ou vus dans les magasins en grandissant. Son compte Instagram propose un large éventail de modèles. Les Nike Presto semblent être ses préférés, mais il a également une collection étonnante d’Air Max. Il semble en outre affectionner particulièrement les Air Jordan originales et les vêtements assortis à ces modèles.

sneaker nike streetwear

Le Round Two, qui s’est depuis étendu à Los Angeles, à New York et à Miami n’était que le début. En 2017, la conception hybride de la Air Max 1/97 de Wotherspoon a battu tous les participants au concours Vote Forward Air Max Day organisé par Nike. Sa création a connu un succès fulgurant et les ventes ont été immédiates.

Pourquoi la Air Max 1/97 est-elle si populaire ?

La Air Max 1/97 multicolore de Sean Wotherspoon, sortie en mars, n’était pas tellement nouvelle et n’a pas repoussé les limites de ce que pouvaient être les collaborations de mode de Nike. Toutefois, cela montrait de la manière la plus pure possible, le pouvoir indéniable des collaborations. Alors que d’autres travaux collaboratifs étaient peut-être plus exotiques, la Air Max 1/97 était simplement le résultat d’une marque puissante et d’un designer qui savait exactement ce qu’il faisait en se réunissant pour fabriquer l’une des chaussures les plus populaires de l’année.

Un hybride avec une semelle empruntée à la Air Max 1 et une tige héritée de la Air Max 97, la Air Max 1/97 a été fabriquée à partir de velours côtelé brut dans des couleurs pastel douces, avec l’intention qu’elle s’effiloche au fur et à mesure qu’elle était portée. Et malgré l’inscription « Collector’s Dream » sur la sneaker désormais culte, la Air Max 1/97 était conçue pour être personnalisée par son/sa propriétaire, avec quatre jeux de lacets et une variété de patchs à échanger sur la languette. De nombreuses paires ont été vendues dans les magasins Round Two dont une bonne partie ont été achetées par Wotherspoon lui-même et certains de ses vendeurs.

nike streetwear legende sean la

Depuis le début, Wotherspoon a défini son style personnel à travers sa collection en incorporant des pièces vintage qui l’inspiraient. Aujourd’hui, grâce à ses magasins et à ses collaborations, il est en mesure de l’exprimer et de le partager avec le reste du monde.

Les couleurs de la Air Max 1/97 puisent leurs racines dans les baskets Nike vintage et les coupe-vent des années 80 et 90. On peut voir un visage souriant disant « Have a Nike day » dans la semelle intérieure de la chaussure. Un détail subtil, mais important pour celui qui est à présent connu et reconnu comme l’un des designers les plus talentueux de sa génération : l’ajout de la broderie « VA → LA » sur le talon. C’est comme une ode à ses racines de Richmond, en Virginie et à son déménagement à Los Angeles. « Lorsque nous avons conçu ces chaussures, j’ai essayé de reprendre mes souvenirs nostalgiques et de créer quelque chose de nouveau à partir d’eux », explique Wotherspoon.

En 2019, le cofondateur du Round Two a confirmé que le projet a été mis en veilleuse et qu’il ne collaborerait plus avec Nike pendant un certain temps. Depuis la sortie réussie de la Air Max 1/97, Wotherspoon a travaillé avec GUESS et Lacoste sur divers projets.

D’autres collaborations très attendues avec d’autres grandes marques

Récemment, Wotherspoon a confirmé sa collaboration avec Atmos et ASICS tout en présentant de nouveaux détails comme le contrefort et les talons co-marqués ainsi que des patchs amovibles supplémentaires sur la chaussure. Il a affirmé sur son compte Instagram que la collaboration en est à sa première production et donnera prochainement naissance à une version inédite de la ASICS Gel-Lyte 3.

Grâce à une vidéo publiée sur la chaîne YouTube de Round Two, Wotherspoon offre un aperçu détaillé de sa collaboration avec l’équipementier japonais. Il y parle des matières utilisées pour sa dernière basket, qui est entièrement fabriquée en velours côtelé et est très colorée à l’instar de sa Air Max 1/97.

Toutes les créations de l’artiste ont le vent en poupe. Le géant adidas souhaite également surfer sur le succès du designer, d’où l’officialisation récente de leur association. Wotherspoon a affirmé qu’il travaille actuellement avec la marque aux 3 bandes sur un modèle inédit qui inclura probablement des broderies et des imprimés floraux.

Depuis qu’il a quitté Nike pour explorer d’autres horizons et élargir son catalogue de design avec d’autres acteurs du sportswear, Wotherspoon a été vu à plusieurs reprises portant diverses baskets adidas, dont la YEEZY Boost 700 V2.

   

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le vite avec vos amis !!